Avec l’aide du Programme alimentaire mondiale (PAM), l’organisation de Diku Dilenga a offert un support en formation, en matériel et en financement à quelques 3 000 familles, pour environ 16 000 personnes concernées, dans la région de Beni, au Nord Kivu, entre le 6 juin et le 30 septembre 2015.

En tout, 500 tonnes de nourritures (céréales, légumineuses, huile, sel) fournies par le PAM ont été distribuées, avec une priorité pour les femmes enceintes ou allaitantes, et les personnes âgées. L’ODD est aussi intervenue pour l’attribution de lopins de terre auprès des chefs terriens sans que les bénéficiaires n’aient à payer la redevance. Sur ces terrains, les bénéficiaires ont été formés à l’agriculture et à la protection des forêts pour assurer leur autonomie dans le cadre des activités génératrices de revenus (AGR). Les récoltes de soja, maïs et riz ont respectivement produit 23, 17 et 18 tonnes de produits.

Avec cette intervention, Diku Dilenga a pu contribuer aux objectifs suivants :

  1. Créer l’autosuffisance alimentaire après la guerre;
  2. Gérer les semences en vue des prochaines saisons culturales;
  3. Vendre le surplus de production pour améliorer les conditions de vie
    • scolarité des enfants,
    • soins de santé de base,
    • construction des logements,
    • construction de latrines améliorées,
    • assainissement du milieu.
  4. Lutter contre le réchauffement climatique par l’association filières/cultures et plantation des arbres fruitiers ou non.

Il faut noter que la culture d’arbre-plantes (agro-forestier) comme le maïs, l’ananas, les arachides, etc., a un effet non négligeable sur les conditions ambiantes car elles accumulent du carbone, purifient l’air, retiennent l’eau des pluies, protègent la terre de l’érosion lors de pluie. À sa mesure, Diku Dilenga contribue à la lutte contre le réchauffement climatique.

Rév. Tambwe Musangelu

Le 20 novembre dernier, l’organisation Diku Dilenga a signé un contrat définitif avec l’organisme Handicap International, pour un projet d’abord initié en avril 2015, puis confirmé officiellement le 1er août dernier. Avec ce partenariat, Diku Dilenga a le mandat pour prendre en charge 225 familles avec des personnes vivant avec un handicap physique dans la région avoisinant la ville de Kananga, au Kasaï Occidental, en République démocratique du Congo. Le partenariat doit durer deux années, d’août 2015 à août 2017.

Célébration du début du projet Team Congo/ISE

Le cœur de ce projet est un support socio-économique aux familles cibles. Le budget du projet se situe autour de 160 000 $ pour les deux années, dont environ les 3/4 serviront au financement de prêts financiers. Le montant des prêts individuels oscille entre 60 et 120 $. Avec les groupes organisés de 5 à 15 emprunteurs et emprunteuses, le prêt peut varier entre 2 500 et 5 000 $.

Le taux d’intérêt des prêts est 5% sur 16 à 20 semaines. Un emprunteur de 100 $ sur 16 semaines rembourse 6,25 $ pour le capital et 0,31 $ pour les intérêts, soit 6,56 $ par semaine. Il n’est pas exigé de garanties matériels ou de caution d’autres personnes, juste 1 $ à payer avant le prêt ou couvert par le prêt. Le reste se base sur la confiance, la participation à la formation, le suivi sur le terrain par l’équipe de Diku Dilenga. 5 personnels de Diku Dilenga sont affectées au projet, chaque personne supervisant une dizaine d’emprunteurs.

Distribution d'un prêt

Distribution d’un prêt

Comme pour l’obtention de prêt de microcrédit normal, les récipiendaires reçoivent une formation pour la saine gestion du capital, pour le montage du plan d’affaires et pour les moyens de lutte contre l’extrême pauvreté. L’objectif de la formation et du prêt combinés est le démarrage d’activités génératrices de revenus stables.

Réunion d'information pour les emprunteurs

Réunion d’information pour les emprunteurs

Le coordonnateur de ce grand projet est Me Jean-Paul Mpata Mutombo. La cérémonie de ce mois de novembre s’est déroulée avec la participation de représentant de USAID et de la fondation Handicap International-RDC. Les 24 premiers emprunteurs individuels ont à l’occasion reçu le montant de leur prêt.

Bravo à tous pour la mise en œuvre de ce magnifique projet de réinsertion par le travail des personnes handicapées. Merci aux organismes Handicap International et USAID pour leur support financier et la confiance placée dans l’organisme Diku Dilenga. Ensemble, nous travaillons pour aider les plus défavorisés.

Réunion de travail de l'équipe de coordination du projet Team Congo/ISE

Réunion de travail de l’équipe de coordination du projet Team Congo/ISE

Rév. Tambwe Musangelu

En ce mois d’octobre 2015, malgré le climat politique congolais difficile qui bloque nombre d’opportunités de développement socio-économiques, l’organisation de Diku Dilenga a contribué efficacement aux projets suivants dans l’est de la RDC :

  • La construction d’un marché urbain dans la ville de Beni.
    • Nous voulons relancer les économies informelles des familles plus pauvres en leur permettant de développer leurs petites entreprises personnes (AGR). D’ici, le programme de microcrédit suivra. Tout a été dévasté par les guerres dans cette région.
  • La construction d’une école dans la localité de Bulongo.
    • Ne pas envoyer les enfants à l’école est une grande forme de pauvreté à combattre. Toutes les infrastructures scolaires ont été détruites pendant la guerre. L’ODD est impliquée dans ce programme grâce à son expérience des projets de reconstruction au Burundi et Rwanda (1994-2007), deux pays sortis des guerres civiles. Une Association sera créée à Bulongo pour encadrer les membres des communautés afin de commencer un projet de microcrédit pour appuyer les AGR (Activités Génératrices de Revenus).
  • La distribution de 160 Tonnes des vivres aux familles déplacées par les multiples guerres civiles, un projet du Programme alimentaire mondiale (PAM).
    • C’est un projet de lutte contre la faim et la pauvreté après la guerre. Les familles déplacées reviennent dans leurs villages pour se réinstaller et doivent être accompagnées : relance agricole pour la sécurité alimentaire, multiplication des semences améliorées. Ici, l’ODD accompagne les groupes cibles dans la réalisation d’un champ de 90 hectares : formation et conseils techniques. Le PAM a signé avec nous un accord de partenariat pour distribuer aux familles visées environ 500 tonnes de vivres (farines, riz, sel, huile, poissons, savon, etc.). 160 tonnes ont été déjà accordés à l’ODD et distribuées. Nous attendons l’arrivée des prochaines livraisons pour les relayer dans la population.

D’autres projets de stabilisation de l’sst de la RDC où l’ODD est impliquée sont en préparation pour la région de Goma, Bukavu et ses environ aussi bien la nouvelle province du Tanganyika, ex-Katanga démembré.

Autrement à Kananga, le Projet Socio-Economique de réinsertion des personnes vivant avec un handicap physique a démarré depuis août. l’ODD va encadrer à terme 225 personnes ciblées pour la formation et l’octroi du microcrédit. Un montant entre 60 et 120 dollars des Etats-Unis est prévu comme petit prêt. D’autres nouvelles vous parviendront sous peu sur ce grand projet mené en collaboration avec Handicap International.

Rév. Tambwe Musangelu

A Kananga, le projet d’autonomisation des personnes handicapées mené sur le terrain par l’organisation de Diku Dilenga et avec le soutien de Handicap International, et financé par USAID, avance promptement. Il est prévu de supporter sur deux ans quelques 225 personnes par des prêts individuels, soit environ 2 000 personnes en intégrant leur famille. Pour l’organisation, cela va permettre de soutenir 5 emplois : un coordinateur, un expert comptable, un chargé de la gestion du système informatique de suivi des prêts et 2 agents en charge de l’octroi et du recouvrement de prêts.

Au Nord-Kivu, Diku Dilenga est impliquée dans le vaste Programme de stabilisation de l’est de la République démocratique du Congo par les projets ci-après:

  • Avec le Programme alimentaire mondial (PAM), 160 tonnes des vivres sur environ 500 tonnes ont été distribués aux familles déplacées des guerres civiles dans la région géographique de Beni, dans la province du Nord-Kivu. Il reste à trouver des camions pour prendre et distribuer les tonnages restant. Les familles cibles ont apprécié la justice et la fidélité de l’ODD dans la distribution des vivres. Une tonne de vivres a une valeur de 1 000 $. Déjà en 2013, l’ODD et les partenaires locaux ont déjà distribués plus de 27 000 tonnes des vivres aux mêmes familles lors de leur retour dans leurs villages.
  • Depuis le 13 juillet 2015, Diku Dilenga assure le suivi des travaux de reconstruction des infrastructures collectives dans la région de Beni, toujours avec le concours du PAM. Il s’agit du marché central dans la ville de Beni et aussi de l’Institut Bulongo dans le territoire de Beni. Chaque projet coûte 100 000 $. Le maître d’ouvrage est le Fonds Social de la RD-Congo sur financement de la Banque Mondiale. C’est par un transfert que Diku Dilenga se trouve à l’Est de la RD-Congo après de grandes performances obtenues sur les projets du FSRDC et Banque Mondiale dans la province du Kasai Occidental :
    • L’école Musasa au village Bena Lala, Territoire de Dibaya, inaugurée le 09 novembre 2013 par Son Excellence Monsieur le Gouverneur de Province, Alex Kande Mupompa ;
    • L’Institut Bubanji, dans la Cité de Demba, inauguré le 23/02/2013 par le Ministre de la Santé et Affaires Sociales au nom du Gouverneur de Province;
    • Le Marché Urbain Salongo – Kananga II, inauguré par le Ministre des Infrastructures, assisté par le Maire de la Ville de Kananga, au nom du Gouverneur de Province.

Rév. Tambwe Musangelu

L’organisation de Diku Dilenga, par l’entremise de son Directeur Général le révérend Tambwe Musangelu, est heureuse de partager le bilan de ses projets entrepris pour subvenir aux besoins des plus pauvres.

Numéro Intitulé du projet Localisation Budget (USD) Bailleurs de fonds
1.a Microcrédit
• 719 membres pour 7190 individus bénéficiaires
Kananga 71 900 • Famille Rév.Tambwe
• New Hope Presbytery, NC-USA
• Louis Lamontagne, Québec
• Diku Dilenga Canada
• Annie Fortin, Canada
• Dominique Derrien, Québec
• Dr Steven Funk, Canada
• Jean-Claude Kayaya Tshitupa
1.b Agro-pastoral
4100 membres pour 41000 individus bénéficiaires
• 40 membres pour 400 individus
• Secteur Dibatayi (villages Mfiondo, Kasaka, Musangilayi, Bakua Tshiala, Momfuayi/Ntenda, Katumba)
• Périphérie de Kananga (villages Dipanda et Shatshikumba)
123 000
4 000
• Albert Tshimanga, Canada
• Jean-Pierre Kanku, Canada
• Organisation Masanka, Québec
2.a Construction de l’institut Bubanji Cité de Demba au Kasai Occidental 106 000 FSRDC / Banque Mondiale
2.b Construction de l’école primaire Musasa Village Bena Lala, comté Dibaya au Kasai Occidental 106 000 FSRDC / Banque Mondiale
2.c Construction de marché public Ville de Kananga, Kasai Occidental 104 000 FSRDC / Banque Mondiale
2.d Réhabilitation et entretien de routes de desserte agricole Axe Ntambue St Bernard – Ngalampata, 100 km (Mariie de Kananga – Territoire Dibaya) 11 000 FSRDC / Banque Mondiale
2.e Réhabilitation et entretien de routes de desserte agricole Axe Mairie de Beni – Kanzuni Sayo 29 400 PNUD-UNDP RDC
3.a Distribution des vivres aux familles déplacées des guerres civiles (2013) Territoire de Beni, Nord-Kivu 100 000 PAM–WFP RDC
3.b Distribution des vivres aux familles déplacées des guerres civiles (2014-2015) Territoire de Beni, Nord-Kivu 100 000 PAM–WFP RDC
4 Reconstruction à l’Est de la République démocratique du Congo (infrastructures de base, AGR, élevage) • Bukavu
• Kalehe
• Mwenga
• Walungu
• Kabare
• Goma
• Beni
• Lubero
Projets en préparation
pour environ 800 000
FSRDC / Banque Mondiale
Pour la stabilisation de l’Est de la RDC (2014-2018)
6 Gouvernance participative (Décideurs – Eglises -Population) I.E.C. Ville de Kanaga et sa périphérie 125 000 Cristian AID & Union Européenne
7 Aménagement des sources Village Bena Lala, Dibatayi, Dibaya 3 000 ONG Butoke / RDC

L’Organisation Diku Dilenga, grâce à son expertise diversifiée, s’est investie dans les différents projets de lutte contre l’extrême pauvreté&nbsp:

  • la scolarisation des enfants (éducation de base) par la production des infrastructures scolaires;
  • l’accès aux soins de santé de base par la construction des infrastructures sanitaires (hôpitaux et centres de santé);
  • la construction des marchés publics en faveur des membres de Microcrédit de Diku Dilenga, le cadre du Marché Public – Kananga II, dans la Mairie de Kananga;
  • l’entretien et la réhabilitation des routes de desserte agricole pour permettre l’évacuation des produits agricoles des villages vers les centres urbains de consommation;
  • les activités génératrices de revenus par les familles les plus pauvres et démunies aux fins de leur permettre d’améliorer leurs conditions de vie (petit commerce, agriculture, élevage, petites activités diversifiées, etc.);
  • le Reboisement pour la protection de l’Environnement et la lutte contre le Réchauffement Climatique et ses conséquences;
  • réinstallation et réinsertion socio-économique des familles déplacées des guerres civiles à l’Est de la RD-Congo par la distribution des tonnes des vivres, l’encadrement des groupes cibles par les activités agro-pastorales et réconciliation;
  • égalité des sexes et protection des femmes contre les violences sexuelles;
  • protection des communautés minorisées (peuple autochtone/Pygmées, les personnes vivant avec un handicap physique);
  • lutte contre l’obscurité par la vente aux individus vulnérables, à moins cher, des lampes solaires ayant plusieurs rôles (économique, environnement, santé, social, éducation);
  • le jumelage des écoles des pays du Nord et du Sud.

Rév. Tambwe Musangelu

Ces derniers temps, la population à Kinsasha et au Nord-Kivu a dû faire face à des conditions particulièrement difficiles auxquelles : manifestations violentes à Kinsasha, agressions armées au Nord-Kivu, notamment.

Cependant, avec l’aide de la Banque mondiale, des initiatives au bénéfice de la population continuent à être promues. Sur les quelques 400 projets en cours d’évaluation à être mis-en-œuvre dans les 5 prochaines années, Diku Dilenga s’est proposée sur une dizaine de projet dans la région de Beni, au Kasaï Occidental, et dans celle de Goma, au Nord Kivu. Les projets sont variés :

  • De la construction d’écoles
  • De la construction de centres de soins
  • De la réfection de marchés
  • De la réfection d’abattoirs
  • De la réfection de routes

Les plus gros projets se verront alloués un budget de l’ordre de 100 000 $ américains, versé en quatre tranches: 40%, 30%, 15% et 15%. Les plus petits projets ont un budget en deça de 10 000 $ américains. La quote part pour l’administration des projets est évaluée aux alentour de 10%.

Les projets initialement prévus pour démarrer à la fin octobre 2014 doivent être lancé courant mars 2015.

Mise-à-jour d’avril 2015 : le lancement des projets a été repoussé au mois de juin 2015…

Rev. Tambwe Musangelu

Les provinces du Sud-Kivu et du Nord-Kivu sont situées dans l’ouest de la République démocratique du Congo. Elles sont limitrophes du lac Kivu et des pays Ouganda, Rwanda, Burundi et Tanzanie. Leurs capitales respectives sont Bukavu et Goma. Les derniers rescensements y comptent environ 11 millions d’habitants, mais comme c’est une région notoirement instable beaucoup ont été déplacés au gré des conflits. Récemment, depuis la mi-octobre, 150 personnes ont perdu la vie dans la région de Beni.

Avec l’implication de la force d’interposition MONUSCO, la situation s’améliore doucement autour de centres urbains, au point que bon nombre de réfugiés ont quitté les camps et reviennent chez eux. Cependant la sécurité n’est pas totale car les campagnes restent incertaines, aller aux champs pour cultiver et récolter est risqué, les tensions entre les populations déplacées et les groupes armés démobilisés sont vives, beaucoup d’infrastructures sont à reconstruire, les services médicaux restent précaires…

Avec l’aide du PAM (programme alimentaire mondial) et de la Banque Mondiale, l’organisation Diku Dilenga aide au rétablissement des populations :

  • En participant à la distribution de nourriture et de semences améliorées;
  • En donnant des conseils pour la culture de semences améliorées;
  • En encadrant la reconstruction de routes et édifices, dont les écoles;
  • En fournissant le service du microcrédit.

Avec les organisations internationales, dans le cadre du vaste programme de stabilisation de l’est du pays organisé par le Fonds Social de la République démocratique du Congo, Diku Dilenga a été retenu en tant qu’Agence Locale d’Exécution pour les deux provinces. Les travaux de Diku Dilenga sont coordonnés sur place par le Chef d’antenne Boniface Tambwe.

Par ce message, nous invitons tous les bailleurs de fonds potentiels à nous contacter pour participer à l’effort de reconstruction des infrastructures et à l’amélioration des conditions de vie des populations des provinces du Sud-Kivu et du Nord-Kivu. D’autres messages suivront pour rapporter les progrès observés sur place.

Rév. Tambwe Musangelu

Au mois de mars, Diku Dilenga représentée par le révérend Tambwe Musangelu a participé à Kanaga à un atelier organisé par le Programme de Renforcement des Capacités des Gouvernants, un programme de la Banque mondiale. Sous l’égide de S.E. monsieur le Gouverneur de la province du Kasai Occidental, la réunion a regroupé des représentants des plusieurs organisations comme la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, la Banque internationale du Congo (BIC), la Trust Merchant Bank, la Fédération nationale des entreprises du Congo (FEC), la compagnie minière de Bakwanga (MIBA), des sociétés indiennes et chinoises partenaires du Gouvernement provincial du Kasai Occidental.

Diku Dilenga a pu témoigné de son action sur le terrain, tant pour l’aide aux démunis avec son service de microfinance et de soutien de l’agriculture pastorale, que pour l’aide aux développements d’infrasctructure avec les activité de refection de route ou encore d’encadrement de construction et rénovation via son implication dans Makiga RDC. Ses interventions et exposés ont été très appréciés. Pour preuve, l’organisation de Diku Dilenga a été nommée parmi les partenaires qui pilotent la feuille de route dans le cadre de Partenariat Public–Privé. Les autres partenaires sont les ministères et députation provinciaux, les banques et autres organismes privés, et la Fédération des entreprises du Congo.

Il faut noter qu’à l’issue de cet atelier, deux projets ont été retenus comme indispensables parmi les priorités de la Province : l’énergie et la construction des logements sociaux et des infrastructures de base. Une société sud-africaine est en charge pour la fourniture du courant électrique dans la ville de Kananga d’ici la fin de l’année 2014, tandis que Diku Dilenga a été sollicitée pour assister dans le volet des constructions (écoles, hôpitaux, centres de santé, logements sociaux décents, latrines améliorées, etc.).

Rév. Tambwe Musangelu

Les participants à l’atelier

Diku Dilenga représentée à l’atelier

Diku Dilenga représentée à l’atelier



En dépit des activités intenses de clôture de l’année 2013 et la planification des années 2014 – 2015, je profite de ce petit temps pour vous faire part de notre éligibilité parmi les 9 structures internationales et nationales retenues pour travailler dans le programme de stabilisation de la région Est de la République démocratique du Congo en situation conflictuelle et post-conflit.

Pour augmenter notre capacité d’intervention, deux bureaux sont en cours d’établissement dans les villes de Bukavu (Sud-Kivu) et de Goma (Nord-Kivu).

Rev. Tambwe Musangelu

Il a été porté à notre attention la présence du site Web radio-diku-dilenga.org dont le nom pourrait laisser à penser qu’il est lié d’une manière où d’une autre notre organisme.

Cette radio n’est en aucun cas reliée de près ou de loin avec les activités de Diku Dilenga en République démocratique du Congo, ni des activités au Canada où ailleurs dans le monde.

La radio en question semble diffuser ses émissions sur Internet depuis la Belgique, donc loin du berceau de Diku Dilenga. Nul part sur le site il n’est fait mention de lutte contre la pauvreté, de service de micro-crédit, de construction de bâtiments et logements à l’usage des communautés pauvres, etc. C’est clairement avec un mandat différent que cette radio opère.

Dom Derrien